Infos et nouveautés :

Assemblée Générale 2018  :

 

 Cette année encore, c’est à Maisons-Alfort au restaurant « La Pizza de Venise » lieu habituel de nos réunions que nous nous sommes retrouvés pour notre Assemblée Générale.

A10h45, l’assemblée générale est ouverte, 64 personnes ont adressé un pouvoir ou sont présentes à l’assemblée (28). Le nombre d’adhérents à jour de leur cotisation pour 2017 étant de 218, le quorum nécessaire qui est de 54 personnes étant atteint, l’assemblée peut donc valablement délibérer.

Après un mot de bienvenue et de remerciement de notre secrétaire général François Ferval-Chanut, la parole est donnée à Georges Bessi, notre président qui présente le rapport moral et d’activité pour l’année écoulée.

« C’est avec plaisir, que je me retrouve parmi vous pour cette assemblée générale avec tous les membres du bureau.

Le Bureau de l’A.A.R.

 

Je souhaite la bienvenue aux adhérents ayant fait le déplacement,  je remercie particulièrement de sa présence Armand Rozenblum, notre Président honoraire et je me réjouis du nombre de présents.

Comme l’a déjà rappelé notre secrétaire général, notre association a pour but   de diffuser la connaissance et la pratique de la radiesthésie et de ses activités connexes, radionique, géobiologie, et mesures énergétiques.

Je voudrais ainsi que les membres du Conseil d’administration, évoquer la mémoire de la doyenne de notre association, Madame Simone Collange, décédée à 96 ans il y a quelques mois et qui avait adhéré en 1938. Nous étions allés lui rendre visite il y a quelques années et avions eu un entretien fort sympathique sur sa vie et la radiesthésie ; nous republions l’article de cette époque paru dans notre revue pour évoquer ces « Grands Anciens », témoins disparus d’une autre époque.

L’année 2017a réuni de nombreux membres qui ont participé à nos activités, sept conférences et un atelier de radiesthésie à Maisons-Alfort, un cours de radiesthésie animé par Jacqueline Reverdy et moi-même ; notre traditionnel rassemblement des adhérents du sud est à Cotignac chez notre secrétaire général le dimanche 5 septembre auquel ont participé des intervenants captivants, sur des sujets aussi divers que les ondes scalaires, l’agriculture bio-dynamique, les dangers des ondes électromagnétiques  ou des mesures énergétiques effectuées dans la chambre du roi de la pyramide de Khéops à Gizeh. Cette journée de l’AAR a réuni cette année plus de cinquante personnes et a été un grand succès. Vous avez d’ailleurs pu en lire le compte-rendu complet dans notre revue d’octobre 2017.

Notre site internet a vu sa fréquentation augmenter, puisque nous totalisons un peu plus de 12.000 visites, soit un chiffre légèrement supérieur à celui de 2016.
Notre revue en est à son numéro 423 et celle-ci paraît sans interruption depuis décembre 1930, hormis bien sûr durant les années de la seconde guerre mondiale.

Nous sommes en légère diminution du nombre des adhérents, 218 par rapport à 236 l’an dernier.

L’année 2018 se présente particulièrement bien avec des conférences régulières, plusieurs stages déjà effectués ou en programmation, un stage d’initiation à la radiesthésie en avril et mai 2018, une sortie à Reims et aux Faux de Vierzy en avril, une nouvelle journée cet été dans le Var avec de nouveaux intervenants potentiels passionnants.

Je tiens à remercier tous les membres de notre équipe pour le travail accompli et je passe la parole à François Ferval-Chanut pour la suite de cette assemblée »
         

François Ferval-Chanut, secrétaire et trésorier de l’AAR, présente ensuite le bilan financier 2017.

En 2017, 38 nouveaux adhérents nous ont rejoints (contre 48 l’année précédente), mais du fait du départ ou de la disparition d’une cinquantaine d’anciens adhérents, le nombre d’adhérents est à la baisse d’une quinzaine de personnes.

Les recettes et s’établissent à 14.895 € (10.239 € en 2016)

Les dépenses s’établissent à   15.694 € (9.587 € en 2015)

Le déficit comptable s’établit donc à 799€ € (bénéfice de 652 € en 2016)

Les recettes, en augmentation sensible par rapport à 2016, proviennent principalement des cotisations, des cours et des stages organisés, ainsi que des recettes des conférences.

Les recettes des cotisations s’élèvent à 5.170 €, 3.070€ pour les cours d’initiation à la radiesthésie et à 1.095€ pour les recettes des conférences (une conférence de moins); pour ne citer que les postes les plus représentatifs.

Les dépenses principales concernent l’impression de la revue 1.563€, l’affranchissement de celle-ci, 2.303€ et la location de salles pour les stages organisées sur plusieurs jours, soit 1.378€ 

La cotisation à l’AAR est toujours fixée à 30€ par an, et ceci sans augmentation depuis plus de seize ans. L’augmentation du nombre des adhérents à jour de leur cotisation depuis cette époque (120 en 1995, 218 cette année) permettait jusqu’à l’année dernière d’équilibrer des dépenses maitrisées, mais en augmentation régulière. Je ne citerai par exemple que le poste envoi des revues, l’affranchissement augmente entre 10 et 15% par an. Les envois de la revue en Europe et dans le reste du monde ont encore plus augmenté en pourcentage ces dernières années.

Nous remercions sincèrement les adhérents qui nous adressent des cotisations plus élevées spontanément.

Il faut souligner encore que le principal apport en recettes provient du cours d’initiation à la Radiesthésie maintenant assuré par Jacqueline Reverdy et Georges Bessi.

Le tirage actuel de notre revue est de 330 à 340 exemplaires, en légère baisse par rapport au pic des années précédentes, pratiquement tous envoyés ou vendus à la fin du trimestre qui suit la sortie. Il faut rappeler que ce tirage a régulièrement augmenté depuis une quinzaine d’années ; à cette époque notre revue était tirée à 180 exemplaires environ. Ce tirage est régulièrement augmenté ou baissé pour tenir compte au plus près des nouvelles adhésions.

Pour résumer, une situation financière sous contrôle, bénéficiaire pendant plusieurs années et déficitaire cette année du fait d’un certain nombre de dépenses peu compressibles et en augmentation régulière. C’est la raison pour laquelle nous vous demanderons de voter pour ou contre une légère augmentation de la cotisation annuelle.

Le quitus est donné à l’unanimité au trésorier pour l’approbation des comptes de 2017

Après le quitus accordé pour le bilan financier 2017, le vote pour ou contre l’augmentation de la cotisation est demandé aux adhérents.

Cette augmentation est votée à l’unanimité dans les conditions suivantes :

-Passage de 30 à 35€ de la cotisation annuelle

-Passage de 20 à 25€ pour l’abonnement simple sans adhésion.

-Maintien à 45€ pour la cotisation annuelle couple.

Nous accueillons ensuite Gilles Fourney, qui se présente et intégrera le conseil d’administration à partir d’aujourd’hui.

Gilles Fourney, après une vie professionnelle passée dans l’installation de systèmes de communications à l’étranger, a développé une connaissance et une compétence dans le domaine des systèmes de protection électromagnétiques. Après une première conférence en fin d’année dernière auprès de l’AAR, son expertise nous sera fort utile dans cette époque d’invasion électromagnétique.

La revue papier est toujours appréciée des adhérents qui tiennent à la conserver, à cette occasion nous demandons à tous de nous faire parvenir des articles et de ne pas hésiter à se lancer dans l’écriture.

L’ordre du jour étant épuisé, l’assemblée générale se termine vers 12h15.

Après un dernier remerciement de notre président, les membres présents peuvent enfin passer à l’apéritif offert par l’association suivi d’un succulent repas au cours duquel les conversations et les échanges vont bon train, c’est vers 16h00 que le repas se termine et est suivi d’une conférence captivante de Bernard Lequebin sur les thérapies fréquentielles.

Quatorzième Journée de l’A.A.R. à Cotignac :


Coup de maître à nouveau pour notre ami François Ferval-Chanut organisateur de ces journées d’été de l’A.A.R. . Plus de cinquante invités était présents pour écouter et expérimenter ce que les huit intervenants étaient venus nous présenter.
Comme vous allez le voir les sujets étaient très divers et surtout les intervenants des expérimentateurs chevronnés ou des scientifiques reconnus.


Les Intervenants

Nous avons commencé avec Bernard François, ostéopathe, qui nous a parlé des ondes scalaires et de leur application thérapeutique, avec démonstration sur les participants à l’aide de l’appareil générateur de champ scalaire mis au point par le professeur  Konstantin Meyl qui a adapté la découverte de ces ondes par Nikola Tesla.
Contrairement aux ondes électromagnétiques sinusoïdales, les ondes scalaires se déplacent en ligne droite et en vortex, leur vitesse peut dépasser celle de la lumière et elles ne sont freinées par aucun obstacle.  Ces ondes sont des ondes porteuses qui permettent de véhiculer toutes sortes substances et d’envoyer cette vibration aux patients. Une application très récente permet même d’envoyer les vibrations de l’Oscillateur à Ondes Multiples de georges Lakhowski qui produisait à l’époque plus d’ondes électromagnétiques que d’ondes scalaires.
Plusieurs personnes ont voulu tester cet appareil qui semble à l’heure actuelle le seul à pouvoir envoyer la vibration d’un produit sans qu’il n’y ait d’effets secondaires. Sans doute la thérapeutique de l’avenir.

Ce fut ensuite au tour de Nora Lassemblée, jeune agricultrice bio-dynamique à Cotignac et de son mari. Elle nous a expliqué ses méthodes de culture à base de plantes médicinales, de lumière planétaire, d’informations cosmiques et telluriques et de notions « d’air lumineux » essentiellement tirées des grands principes agricoles mis au point par Rudolf Steiner,  docteur en philosophie, créateur de l’Anthroposophie, créateur de l’agriculture bio-dynamique (label Demeter), qu’il a décrite dans un de ses livres : « Fondements spirituels de la méthode bio-dynamique. Cours aux agriculteurs ». Une agricultrice passionnante et passionnée.

Puis c’est Christian Robert-Traeger, radiesthésiste et radionicien reconnu, chercheur infatigable qui nous parle des nouvelles avancées dans son développement de la méthode de radiesthésie mise au point par Francis Frandeau de Marly décédé en 2012. Nous rejoignons là notre premier conférencier, puisqu’il a ajouté à sa méthode basée sur le pendule émetteur F.F.d.M. et le dodécaèdre, les plaques correctrices d’état fonctionnel mises au point par Sergueï Koltsov, physicien russe, diplômé de la faculté de mathématiques de l’Université de Moscou, qui a adapté à sa manière dans des circuits miniaturisés des émetteurs à ondes scalaires informés pour un emploi thérapeutique. Ces plaques peuvent être portées directement sur soi pour soigner certains maux, ou employées en radionique grâce aux idées inventives de C. R-T.

Pour clôturer la matinée, nos avons eu le plaisir d’écouter Alexandre Rusanov, ingénieur géologue d’origine russe, diplômé de l’Université de l’amitié des peuples à Moscou et titulaire d’un mastère de l’école nationale d’ingénieurs de Brest.  Après avoir longtemps travaillé sur les dommages post-sismiques, il s’est intéressé aux troubles causés sur l’être humain créés par le sol (failles et réseaux telluriques), les ondes cosmiques (orages solaires) et les nouvelles technologies (antennes relais, téléphonie cellulaire etc.).
Sa présentation sur la géo-biologie, les méfaits des ondes électromagnétiques et les champs de torsion créés par les pylônes portant des antennes relais a été d’une clarté remarquable; il en a été de même pour ses réponses aux nombreuses questions posées par l’assistance. Reconnu dans le monde entier, Alexandre Rusanov applique les techniques russes de neutralisation des perturbations électromagnétiques.
Nous avons retrouvé Alexandre Rusanov pour un autre sujet dans l’après midi. sujet sensible s’il en est, puisqu’il s’agissait du nouveau compteur électrique mis en place par Enedis, le compteur « Linky » dit compteur intelligent?
Il nous a montré en tant que scientifique les dangers des ondes électromagnétiques et radio émises par ce compteur pour la population, du surcoût qu’il entrainera pour les clients, car il intègre la facturation de l’énergie réactive et nous a donné un aperçu de son combat contre le déploiement de celui-ci. Malgré avoir interpellé Enedis au plus haut niveau, avec mesures effectuées par des appareils de précision, il n’a reçu qu’une fin de non-recevoir.  Heureusement quelques maires à l’esprit ouvert qu’il a pu sensibiliser ont refusé cette installation dans leurs commune. Merci à Alexandre Rusanov, un scientifique sans a priori comme nous aimerions en voir beaucoup.

François Ferval-Chanut

Nous avons ensuite partagé un repas avec discussions amicales où chacun a pu échanger avec les intervenants et ses voisins. C’est vers 14h30 que François Ferval-Chanut , cheville ouvrière de cette journée nous a demandé de rejoindre le lieu des conférences. Nous en profitons pour le remercier chaleureusement pour cette superbe journée parfaitement organisée, un grand bravo François.

 A la reprise Claude Crousse, géobiologue, membre du CROPS, nous a fait bénéficier  d’un superbe exposé sur son séjour en Egypte effectué au mois de janvier 2017 au moment du solstice, cerise sur le gâteau, il a pu passer deux heures dans la chambre du roi de la pyramide de Kéops à Gizeh en tant qu’invité privilégié. Ses mesures radiesthésiques de plusieurs millions d’unités Bovis montrent la très grande énergie qui se dégage dans cette chambre et particulièrement dans le sarcophage de pierre situé à l’intérieur. Pour Claude Crousse cette chambre du roi est l’aboutissement du chemin initiatique que seuls pouvaient atteindre les meilleurs sujets, ce chemins commençant sur le plateau de Saqqarah à la pyramide de Djeser,  se poursuivant au niveau du Sphinx, dont une entrée se trouverait au niveau de ses pattes avant et se terminerait pour ceux pouvant y arriver dans la chambre du roi. Tout cet exposé étant étayé par les mesures radiesthésiques et les recherches de cavités et de tunnels effectuées au pendule. Un beau récit donnant envie d’effectuer le voyage.

L’incontournable président du CROPS, Gilbert Attard, magnétiseur  a ensuite pris la parole pour nous parler des « Panseurs de Secrets », ces personnes qui utilisent des formules, dites secrètes, pour soigner un mal, des brûlures, un zona, éliminer les vers; cela  a un côté un peu magique ( de l’âme qui agit). Certains possèdent plusieurs secrets, d’autres arrivent à se brancher sur l’univers pour avoir l’information.  Il y a ceux qui soignent sur place, ceux qui soignes à distances par ondes mentales (groupes de prières etc. toutes religions confondues), ceux qui créent des champs d’énergie cohérents (égrégore). Ces panseurs de secrets existent toujours en plus ou moins grand nombre selon les régions, ce sont des gens qui on foi en ce qu’ils font et possèdent certains connaissances. La puissance de l’esprit n’a pas de limites de même que la puissance du son.

Puis Michel Marcel, conseiller scientifique du CROPS, a animé son traditionnel « questions /réponses » sur les ovnis, les sujets allant du mode de propulsion des ovnis, aux rencontres du troisième type, en passant par les Crop Circles qui d’après lui seraient créés par des civilisations dématérialisée très en avance sur nous. il semblerait aussi qu’il y ait une recrudescence d’apparition d’ovnis lors d’essai nucléaires, ou lors de moment critiques de conflits, nos amis extra-terrestres paralysant les moyens de destructions des divers protagonistes.

Pour terminer cette journée, c’est Fabrice Splinder, coach énergétique et réharmonisteur qui nous gratifie d’une séance dynamique d’harmonisation du groupe assez « décoiffante » dont tous les participants bénéficient. Après des études supérieurs de commerce, il prend le chemin de la Chine et devient le plus jeune vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Française de Pékin, il fonde la Jeune Chambre Economique des Français de Pékin,  puis énormément stressé par ses activités il commence à méditer, à partir de 2008 il décide de se consacrer à la méditation et à l’aide des autres, il rentre en France et devient coach en rééquilibrage et harmonisation. Une bonne façon de terminer cette journée.

Bien-sûr,  le rendez-vous est pris pour l’année prochaine pour une nouvelle journée que tout le monde attend déjà.